Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Haïti agonise et Mgr Percerou se tait

Haïti, le pays où Mgr Percerou a prélevé deux séminaristes. Haïti, un pays qui appelle à l’aide. Et qui est tout simplement ignoré. Le Huffington Post titrait il y a quelques jours : Haïti agonise et le monde se tait. Comme si les Haïtiens n’existaient pas. Parmi les rares à réagir, l’association Aide à l’Eglise en Détresse (AED), qui rappelle le tragique de la situation :

En 2010, un terrible tremblement de terre cause 300 000 morts dans la capitale Port-au-Prince. En 2016, l’ouragan Matthew rase le sud du pays et les grandes villes de Jérémie et des Cayes. S’ensuit une épidémie de choléra. Un taux de chômage de 80%. Le quart de la population plongé dans une extrême pauvreté, la moitié de la population vivant avec moins de un dollar par jour. En 2018, les Haïtiens apprennent que les 3,8 milliards de dollars du fonds PetroCaribe qui devaient les aider à se relever ont disparu dans la poche des dirigeants dont leur président. Depuis des mois, manifestations, émeutes, assassinats se succèdent. Le pays est bloqué : « Peyi lòk » comme disent les Haïtiens.

L’AED cite la Conférence épiscopale de Haïti : « Demain sera trop tard ». L’AED a également interviewé Mgr Jean Désinord, évêque de Hinche en Haïti : « Je tiens à remercier l’AED pour son soutien année après année. Vous avez été très généreux et nous savons que vous aimez notre pays. Maintenant, nous avons besoin de vos prières. S’il vous plaît, priez pour nous. Ce pays est en train de mourir. » Espérons que les prières s’accompagneront de dons à l’AED.

Quant à Mgr Percerou, le site Internet du diocèse ne relaie aucun appel à la prière pour Haïti, aucun appel à dons pour Haïti. Alors que le diocèse est riche (voir ici et ici et ici par exemple). Les deux séminaristes haïtiens ne sont pas même mentionnés, alors qu’ils sont en mission à temps partiel dans des paroisses du diocèse de Mgr Percerou depuis l’été et que leur venue a donc été préparée depuis au moins six mois.

Haïti agonise et Mgr Percerou se tait.

*

 Nuages au-dessus des collines surplombant  Port-au-Prince. Crédit : Panoramio. Licence : Creative Commons Attribution 3.0.

Écrire un commentaire

Optionnel