Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une cathédrale sans aucune messe le dimanche !

Pour une surprise, c’est une surprise. Non seulement Mgr Percerou utilise la cathédrale comme une salle de cinéma, mais il ne l’utilise pas pour sa fin première : la célébration de messes le jour du Seigneur, c’est à dire le dimanche, jour auquel strictement aucune messe n’est célébrée de novembre à avril.

Une église existe à cet emplacement depuis plus de 1000 ans. Un chapitre de chanoines a été fondé en 1386 par Louis II, duc de Bourbon pour assurer tous les offices chaque jour de l’année et a fortiori le dimanche. L’église a été érigée en cathédrale en 1823 puis agrandie. Le bâtiment a donc une longue histoire où les avanies n’ont sûrement pas manquées, mais celle-ci paraît tout à fait nouvelle. Voici qu’en temps de paix, l’évêque de Moulins Mgr Percerou choisit de ne faire célébrer aucune messe le dimanche de novembre à avril, soit six mois de l’année !

Comment est-ce possible ?! La première condition est un état d’esprit épiscopal vraiment très sécularisé pour pouvoir imaginer ne serait-ce qu’une seconde une telle désertion dominicale de la « maison de prière » de l’église mère de toutes les églises du diocèse.

La seconde condition est qu’il soit possible d’affecter à une autre église les fidèles habituels de l’unique messe dominicale des six mois d’été : il y a cinquante ans, toutes les églises de la ville étaient combles le dimanche matin, il était inenvisageable de transférer les fidèles d’une église à une autre. Cela est possible aujourd’hui car il y eu un effondrement du nombre de fidèles et qu’il existe des églises vides ailleurs.

Cela étant dit, pourquoi l’évêque déserte-t-il sa cathédrale pendant six mois ? On peut imaginer qu’ayant pléthore d’églises vides à sa disposition, Mgr Percerou tente de masquer la situation en occupant deux églises dans l’année... au lieu d’une. On peut aussi imaginer que les fidèles étant très âgés se rendent moins à la messe l’hiver, et qu’il est alors plus agréable de disposer d’une église plus petite et plus facile à chauffer.

Quoi qu’il en soit, si l’évêque lui-même n’attache aucune importance à la cathédrale, soit qu’il la transforme en salle de cinéma soit qu’il l’abandonne six mois de l’année, cela explique probablement aussi pourquoi avec un tel exemple les fidèles eux-mêmes ont déserté leurs églises.

*

Les (rares) horaires des messes dominicales à la cathédrale (uniquement l'été et une unique messe) :

mgr percerou,percerou,laurent percerou

Écrire un commentaire

Optionnel