Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Oups. Mgr Percerou a oublié... les sacrements

Les « Pages diocésaines » insérées dans les bulletins paroissiaux de juin 2019 expliquent page 2 et 3 que Mgr Percerou a fait appel à un expert afin de l’assister à rédiger son Projet pastoral diocésain : le père Laurent de Villeroché, enseignant en ecclésiologie à l’Institut catholique de Paris. Voici le résultat de son expertise.

Lors d’une journée de réflexion le 24 mars 2019, quinze mois après le début de la réflexion épiscopale, l’expert a « décelé des manques et attiré notre attention sur certains points. » Attention, ne pas rire : « ‘Les sacrements’ n’ont pas été repérés » diagnostique l’expert...

Voilà où passe le Denier de l’Eglise, car on peut supposer qu’un expert est très légitimement indemnisé de ses frais et rémunéré, même si cette mission n'était peut-être pas des plus difficiles.

Au moins, son avis a-t-il été pris en compte ? Non. Sur quinze pages du Projet pastoral diocésain promulgué, aucun paragraphe n’est consacré aux sacrements en général. Mgr Percerou croit donc pouvoir expliquer comment être « Amis dans le Seigneur » en se passant complètement d’expliquer avec le catéchisme que « les sept sacrements touchent toutes les étapes et tous les moments importants de la vie du chrétien. »

Le catéchisme précise : « Les sacrements forment un organisme en lequel chaque sacrement particulier a sa place vitale. Dans cet organisme, l’Eucharistie tient une place unique en tant que sacrement des sacrements : tous les autres sacrements sont ordonnés à celui-ci comme à leur fin. »

Précisons enfin que Mgr Percerou a bien défini la messe dans son Projet pastoral diocésain, comme on l’a vu dans un billet précédent, mais... sans aucune allusion sacramentelle.

*

Écrire un commentaire

Optionnel