Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De quoi la marche vers Souvigny est-elle le nom ?

Pèlerinage ? Fête profane ? Auto-promotion de l’évêque? Assurément un peu des trois. En 2016, trois ans après son arrivée sur le siège de Moulins, Mgr Percerou crée ex nihilo un évènement annuel début mai à Souvigny... qui rassemble quelques centaines de marcheurs motivés et reçoit trois noms différents dans la communication de l’évêque et du diocèse.

Première dénomination, géographique : « pèlerinage de Souvigny ».

Deuxième dénomination, profane et politiquement correcte : « pèlerinage de la Paix », la basilique prieurale de Souvigny étant pompeusement baptisée « Sanctuaire de la Paix. » Jamais, Google dixit, Mgr Percerou ne fait référence à la célèbre définition de la « paix » dans l’enseignement de l’Eglise : « la paix du Christ par le règne du Christ » comme l’écrit Pie XI dans son encyclique Quas primas (1925). Pour Mgr Percerou dans sa communication officielle à destination des fidèles, via la Conférence des évêques par exemple, il s’agit de manière très plate de « trouver cette paix qu’on cherche tous dans nos vies. »

Troisième dénomination, catholique, moins utilisée : « Pèlerinage de saint Mayeul et saint Odilon », qui fait référence à l’usage de venir vénérer les reliques des deux grands abbés de Cluny tous deux morts en passant par Souvigny (en 994 et 1048), usage en vigueur jusqu’au XIIe siècle selon La Croix. Le second a été l’un des promoteurs de « la paix de Dieu » des Xe et XIe siècles, et non de « la paix » tout court.

Notons que si ce pèlerinage est avéré au Xe et XIe siècle, affirmer comme le fait la communication de Mgr Percerou qu’au Moyen-Age « papes, rois et fidèles se pressaient sur les routes »  de Souvigny relève plus de l’affabulation que de la réalité – qu’on en juge : l’histoire retient le passage d’un seul roi au Xe siècle, d’un seul pape au XIe siècle, d’un seul pape et d’un seul roi passés ensemble au XIIe siècle selon le chanoine Léon Côte dans sa monographie de référence sur Souvigny.

Il paraît intéressant de remarquer que Mgr Percerou n’a pas choisi de consacrer une part significative des ressources financières et humaines du diocèse à ranimer et mettre en valeur un ou plusieurs des nombreux pèlerinages de son diocèse qui fleurissaient jusque dans les années 1950 et qui, eux, restent inscrits dans la mémoire locale, et dont la résurrection se serait inscrite dans une perspective de continuité et de dynamisation des communautés paroissiales locales. Il a choisi à l’inverse de créer du neuf et de la discontinuité en laïcisant la « Paix de Dieu » des saints abbés de Cluny en simple « Paix ».

 ***

Illustration : première image de la vidéo de présentation du pèlerinage par Mgr Percerou, en ligne sur le site du diocèse.

Commentaires

  • Quand on lit le "traité de la paix intérieure" du Père Amboise de Lombez, on est bien loin de ce mot devenu fourre-tout

  • Merci beaucoup. On peut lire ce livre de 1787 dans une nouvelle édition chez Traditions Monastiques, préfacé par Mgr Brouwet (2017) ou en ligne ici par exemple : https://books.google.fr/books?id=dI9FAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false
    Bonne journée

  • Ce livre est un trésor de Sagesse, pas un discours de l'ONU comme on en écoute si souvent les Dimanche matins! POurriez vous nous faire état du Diocèse niveau exorcisme? C'est pas brillant croyez moi: meme beaucoup d'exorcistes ne croient plus au diable

  • Réponse à jac : merci pour votre commentaire. Pour la question de l'exorcisme: je ne connais pas, et je n'ai pas trouvé par une rapide recherche sur le net à l'instant, de textes de Mgr Percerou sur le sujet. Je lis seulement que deux exorcistes ont été nommés sur le diocèse, ce qui semble signaler que le sujet n'est pas négligé ? Si vous trouvez une intervention de Mgr Percerou sur le sujet, merci beaucoup de me la communiquer. Bonne journée

Écrire un commentaire

Optionnel